Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Mar 31 Jan - 1:03

J'ai atterri dans le Lot et Garonne (à 8 km au nord de Villeneuve) il y a plus de 6 ans et demi, avec Fringant, mon actuel retraité, grand crack du complet... je suis tellement fière de lui, l'ayant acheté à la naissance (mélange PS / trotteur) à des amis de coeur éleveurs en Normandie.

Fringant (noir zain), aujourd'hui 18 ans passés, a damé le pion à certains militaires qui, dès ses premières participations à 4 ans en cycle classique complet, n'aimaient pas son modèle (eh oui à Pompadour on aimait le style anglo-arabe bien fin et racé).

Seulement, pied de nez (hi hi) mon petit "gougoune à moteur comme je l'avais surnommé" a été Elite et fait partie des trois meilleurs chevaux de France dès ses 5 ans (à méditer messieurs les militaires).

Un coeur... énorme mais des allures - euh... genre machine à coudre!

Aujourd'hui je vis entourée de chats, chiens, chevaux... même un cochon vietnamien adorateur absolu des chevaux.

Tous ont un vécu particulier, des âges divers et certains étaient handicapés.

Que du bonheur.

Je m'investis énormément pour la cause animale, suis inscrite à de nombreux groupes de discussions nationaux etc...

Mes deux autres chevaux :

Un pur sang irlandais (alezan) acheté en novembre 2010 (à 3 ans et demi) à un marchand de chevaux dans le Gers (mi maquignon mi marchand).

Cecilio avait déjà, après sa naissance en Irlande, passé 6 mois aux USA, puis 6 mois en Espagne avant d'atterrir en France.

Je l'ai acheté sans l'avoir vu. Les premiers temps, il est froid dans sa tête, je l'ai pensé sans histoires!!! que nenni!

Après visite de l'étiopathe dès son arrivée, il avait déjà été constaté qu'il avait la rotule postérieure gauche déboitée depuis... un moment et un gros souci au niveau de l'astragale et je ne me souviens plus du nom des os du même jarret.

Puis examens véto : ostéochondrose.

Je l'ai laissé se remplumer paisiblement quelques mois et là ça s'est gâté.

Ayant pris de la force, bien que pas vicieux, il s'est avéré brutal, dangereux et parfois incontrôlable monté (assis, debout, couché sans aucune raison).

Il a démoli une partie de box en parpaings, arraché tout ce qu'il pouvait, a même fait un tour autour de sa longe (qui n'avait pas cassé) et est retombé sur le dos.

Quant aux voitures... j'en ai encore le coeur qui bat par moments : à l'arrêt ou au ralenti (les véhicules) une panique et on partait en vrille... souvent vers la voiture où le conducteur terrorisé se tassait dans son siège.

Je n'ai quasiment jamais utilisé la brutalité, en ce sens que j'ai râlé, j'ai administré quelques coups de cravaches pour répondre à une défense ou autre, mais jamais jamais jamais de raclée.

Seulement il se comportait inégalement, docile 2 semaines et à nouveau azimuté peu après.

Ce qui est curieux c'est que jamais je n'ai eu peur de le monter, évidemment des appréhensions selon mon état psychologique.

En mars 2011 je n'en pouvais plus et j'ai rappelé M. Sanchez, le marchand, pour lui demander s'il accepterait de reprendre Cecilio si dans 15 jours - date butoir que je m'étais fixée - il n'y avait pas d'amélioration.

Evidemment cela signifiait abattoir direct!

J'ai regardé bien en face Cecilio ce jour là et lui ai dit "je te donne 15 jours sinon tu dégages".

Bon, je suis consciente que je me parlais plus qu'à lui. N'empêche que ce fichu déclic il a eu lieu.

Plus jamais une révolte monté, (il a également vu l'étiopathe 3 fois depuis novembre 2011 pour son jarret qui flanche encore parfois) a reçu un apport récurrent de minéraux pour l'ostéochondrose.

Je sens qu'il a confiance en moi et même les flaques ou traces d'eau qui le terrorisent, je parviens maintenant toujours à passer - de même que les cours d'eau (certaines fois je prévois bottes en caoutchouc en prévision de descendre pour passer devant lui et après je remonte en selle et l'oblige à repasser plusieurs fois dans un sens et l'autre).

Il ne tire plus au renard et je peux le laisser avec le licol autour du cou et m'absenter, il couine même parfois un peu plaintivement!

Bref, je suis tellement fière de lui également.

Nous avons entamé le travail sur deux pistes depuis 3 mois. Il est très long et souple comme une anguille, alors pas très facile (il va falloir que je travaille avec quelqu'un pour corriger nos défauts communs).

N'empêche que je sens qu'il prend plaisir lorsqu'il comprend qu'il fait bien (je fais partie de ces vilaines qui parlent beaucoup à leurs animaux, d'ailleurs en dressage de complet c'était ma hantise, cause pénalités!)

J'ai commandé des obstacles et bientôt je vais voir comment il aborde les barres.


Quant à Smoke (bai), c'est mon rescapé accidenté de 6 ans, adopté en juillet 2011 d'une association "appa-équidés" dans le 65 qui l'a sauvé du monde des courses alors qu'à 3 ans et demi il avait eu une rupture du suspenseur et du fléchisseur du postérieur gauche.

C'est un cheval superbe, filou hors pair qui invente 1.000 bêtises et n'a réellement peur de rien, qui adore de surcroît qu'on le panse (je tâche régulièrement d'accorder un long moment à chacun d'eux, je brosse, je fais les crins, les pieds....)


Quant à Lulla, le cochon vietnamien, un petit extrait qui explique sa présence :

Monsieur s'est échappé de chez Christine (ma seule proche voisine d'en face, en janvier 2011, et a passé 5 mois à la maison : futé, il ne se laissait pas approcher même avec de la nourriture pour réintégrer son enclos, sans doute méfiant de son avenir incertain, reproducteur ou boucherie?).

Ensuite, vers juin 2011, Christine l'avait à nouveau capturé grâce aux chaleurs de Cochonnette (la femelle qu'elle a acheté quelques mois après Lulla).

Alors nous avions remarqué avec Peter que Lulla déprimait dans son enclos, pleurait souvent (on l'apercevait selon où l'on se tenait dans le terrain, ça nous fendait le coeur).

Alleluia, un mardi de décembre 2011, quand il a vu passer mes 3 comparses chevaux (Monsieur Smoke le prix Lépine des bêtises avait cassé les rubans d'entrée de la maison pour foncer explorer chez Christine), de joie certainement, Lulla a démoli sa clôture et est revenu intégrer le piquet équin.... Cochonnette la femelle s'est également échappée, mais pas pour venir (elle est peu adepte des équidés).

Lulla, qui depuis habite de nouveau à la maison, quasiment toujours entre les pattes des chevaux, surtout Fringant, je peux dire que je suis la seule dont il ne se méfie pas. Je n'irai pas jusqu'à prétendre pouvoir le toucher, mais je peux m'agiter, me pencher vers lui, me tenir à moins de 30 cm, il ne se sauve pas... il a compris que je ne cherchais pas à l'attraper!

Le souci : les cochons, comme les sangliers font d'importants dégâts dans le terrain.

Lorsqu'il fouille et ici ce n'est pas de la bonne terre mais très argileux, alors l'herbe ne repousse quasiment pas et ce sont de vrais champs de mine qu'il créée!

En tout cas ce cochon a dû être élevé avec des chevaux, parce qu'il leur voue une dévotion très surprenante et ne les quitte quasiment jamais!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voici donc les habitants de la maison :

Cecilio la crevette rebelle à son arrivée à la maison en décembre 2010

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cecilio en juillet 2011

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Fringant le retraité :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Smoke .... c'est pas passque je suis accidenté qu'il faut croire que je suis un modèle de sagesse :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pami la délicate :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Poumi sa soeur (2 chatounes traumatisées adoptées ensemble) ultra caline :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rustine la Rott (adoptée à 5 ans - 11 ans et demi aujourd'hui) un ange... sauf avec la volaille!
Jiffi croisé Léonberg / Berger (disparu depuis mais dans mon coeur) adopté à 10 ans, aveugle, après 5 années en compagnie d'un SDF puis 5 ans en SPA
Toufou - chat presque 9 ans, adopté à 4 semaines, le "pacha"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Daou en 1er plan, matou tigré de plus de 3 ans,, trouvé à un carrefour de centre ville (à peine 3/4 semaines, la queue fracturée à 2 endroits) = le gros dur qui aime jouer jouer les terreurs avec ses copines (euh je crois que c'est un peu de jalousie)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vicky, Labrit (on ne connaît pas son âge, entre 8 et 10) traumatisée et dans un état physique pitoyable, adoptée dans le 82 le 6 janvier dernier :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lulla le cochon et quelques uns de ses petits :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Mar 31 Jan - 14:16

Et ben dis donc, sacrée famille!

C'est marrant le cochon qui tombe amoureux des chevaux. J'avais jamais entendu une telle chose!

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Mar 31 Jan - 23:46

Je pense que Lulla a dû grandir quelque part avec des chevaux.

La preuve c'est que la "cochonnette" que ma voisine a acheté 6 mois après Lulla, a vraiment beaucoup de craintes quand les chevaux sont proches d'elle. D'ailleurs elle ne vient quasiment jamais quand elle s'échappe.

De plus Christine m'a raconté (c'est ma seule voisine en face à plus de 150m) que ladite cochonnette la suit un peu comme un chien.

On en revient que le plus important des conditionnements dans la vie... ce sont nos tous premiers mois, ou du moins premières années pour les humains!
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Dim 12 Fév - 14:58

Tu as probablement raison!

J'avoue que je ne connais pas du tout les cochons en général, ni la façon dont ça se conditionne. Ce que je sais, c'est que chez les chevaux, c'est bien plus difficile adulte de les habituer à des bestioles bizares : que ce soit des équidés (certains chevaux paniquent devant des ânes), ou bien d'autres bestioles (comme les moutons ou les vaches).

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Mar 14 Fév - 0:43

La différence d'adaptation tient également compte du statut de l'animal.

En l'occurrence le cheval fait partie des proies, donc son instinct est de fuir devant tout ce qui lui est étranger.

***

J'ai fais qq photos, malheureusement pas trop jolies (mon numérique n'adapte pas le contraste entre les deux chevaux noir + bai foncé et la neige bouh!!!), ces derniers jours, je vais en mettre qq unes d'ici peu.

Et toi coccina, comment vis-tu cette période?

Ici je me contente de nourrir, caresser un moment et je ne m'attarde pas trop.

Mercredi l'ostéopathe Laurence Bernardeau vient manipuler Smoke pour la première fois, heureusement, en fin de matinée.

lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Mar 14 Fév - 1:48

Pas grave si les photos sont pas top Wink

Ici, ben un peu pareil, jusqu'à aujourd'hui. J'ai fini par craquer et rentrer mes bêtes la nuit, sous la pression de ma maman qui s'inquiétait lol

Je suis retournée à Nancy la semaine dernière, où il faisait un temps polaire, vraiment trèèès froid, et bien je suis contente d'être revenue en Aquitaine, nous avons tout de même un temps plus clément!

Vivement le beau temps et le printemps!

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Jeu 16 Fév - 22:56

Voilà donc quelques clichés entre le 5 et le 12 février. Autant c'est bien joli autant la vie a été bien compliquée pour chacun de nous.

Les pompes gelées, j'avais mal isolé (du moins pas assez tôt), idem la cuve intérieure de 17.000 litres, impossible d'en tirer de l'eau, alors vive les seaux portés depuis la cuisine!

Laurence Bernardeau est venue manipuler Smoke, mon rescapé accidenté de 6 ans et demi... elle m'a fait savoir qu'il était dans un sale état point de vue énergétique et "ostéopathique". D'ailleurs elle m'a confié qu'il n'aurait pas tardé à déclencher des coliques tant il était contracté des viscères.

Bref, une nouvelle jeunesse pour cet éternel retraité, le 15 mars elle vient manipuler Cecilio, mon PS irlandais qui a visiblement des ulcères gastriques. J'enquête depuis deux semaines sur un traitement autre que Gastro Gard, hors de prix : il existe un générique en Belgique mais pas accessible en France.

Donc les faits vont parler d'eux-mêmes et ça me mettra du baume au coeur si mon petit "ex rétif" retrouve la paix des viscères.

Il en est parfois à ne plus manger et à faire flehmens sur flehmens, j'ai détecté cela réellement depuis l'arrivée de la neige.

Comme il tique à l'air depuis que je l'ai acheté, ça a dû m'échapper les premiers symptômes.

Je pense, après consultation, qu'il est comme la majorité des ex chevaux de course, nourris de manière déséquilibrée, et qu'avec le temps + pas soigné, son mal s'est étendu.

Mon énorme chagrin, je pleure sans discontinuer et ai le coeur en lambeaux depuis mardi matin : ma grossse Chouchou d'amour "Rustine" ma Rott a un cancer osseux avec métastases. 3 mois maximum tant cela va évoluer rapidement avant de devoir prendre la décision de son départ.

Je n'arrive pas à reprendre le dessus tant cela me mine.

Donc photos :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Ven 17 Fév - 0:40

C'est superbe sous la neige

Je suis vraiment désolée pour ta chienne, je t'envoie toutes mes pensées. J'espère qu'elle ne va pas souffrir de trop, et que tu va pouvoir profiter d'elle le temps qu'il lui reste.

Pour ton loulou ulcéreux, j'ai lu qu'il y avait l'aloé véra qui était pas mal. Je regarderai demain, il me semble que sur un forum spécialisé d'éleveurs de chevaux ils en parlaient. Il manque quoi?

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Ven 17 Fév - 23:59

Merci de tes pensées Coccina.

Je ne comprends pas la phrase il manque quoi.

Si c'est sur la nourriture, je l'ai acheté en novembre 2010 et il avait, après sa naissance en Irlande, été exporté 6 mois aux USA puis 6 mois en Espagne avant de revenir en France.

Je pense que comme la majorité des chevaux de course la nourriture déséquilibrée est à l'origine de ses ulcères.

D'ailleurs il tique à l'air depuis toujours et cela s'intensifie en ce moment.

Personnellement je nourris avec des granulés.
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Sam 18 Fév - 1:48

C'est bien, tu as compris mon message tapé avec 2 mains gauches Embarassed

Je sais pas ce que tu utilises comme granulés, donc je ne vais pas donner un amis particulier, juste quelques trucs que j'ai lu par-ci par-là et que je tente de mettre en application chez moi. Désolée si tu connais déjà.

Généralement, les granulés ne sont pas top pour le transite, ils ont tendance à le "brûler", ce même lorsque ce sont des aliments de qualité (celà dépend bien entendu du cheval, ma jument par exemple les supportant très bien). Pour un pépère pas au travail, il vaut mieux privilégier les floconnés qui sont moins agressifs.
Pour ma part, j'ai remplacé le floconné par un mélange orge/avoir (2/1 pour respecter le rapport P/Ca). Je donne une partie germée, ce qui rend les minéraux, vitamines, et glucides bien plus disponibles que lorsque c'est aplati ou simplement germé. Le problème est qu'il ne faut pas en donner trop, et comme ma ponette était un peu limite, j'ai rajouté le même mélange non germé. Pour être certaine qu'il y a tout ce qu'il faut dans la ration, je complète avec des compléments minéraux et vitaminés, et/ou de la levure de bière (top pour les sabots et les crins, et ça évite le gros bide).

Il est également conseillé de distribuer le foin de manière rationnée dans le sens où le cheval ne doit pas s'en gaver. Donc filets à foin, qui permettent au cheval de grignoter toute la journée, donc avoir une alimentation quasi continue, alors que les tas de foin peuvent être consommés très rapidement. Pour ma part, j'utilise des petites mailles, sinon ça ne sert pas à grand chose (en plus, on gaspille moins). J'ai commandé les miens chez Kramer, mais à priori, ils en ont des mieux chez la sellerie éthologique. Par contre, c'est chiant à remplir...

Ton loulou n'a pas eu une vie facile, maintenant qu'il est en sécurité, je suis certaine que le stress va diminuer avec le temps, même si des fois ça peut sembler un peu long.

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Sam 18 Fév - 16:56

Ta réponse m'intéresse beaucoup, en effet en ce moment j'ai entamé une grande enquête pour revoir mon mode d'alimentation et je n'y comprends rien parce que je n'arrive pas à obtenir deux avis identiques.

En mars deux chevaux rescapés vont arriver à la maison et je vais être en surpâturage puisque je ne dispose que de 3,6ha et déjà avec les trois... c'est labouré!

Donc il va y avoir au travail :

Cecilio, le PS Irlandais de presque 5 ans,
et la future trotteuse (je ne sais plus entre 10 et 12 ans) sauvée par une asso.

Puis 3 retraités :

Fringant mon croisement PS / trotteur de 19 ans
Smoke le PS accidenté de 6 ans et demi
et un autre PS accidenté de 3 ans (borgne, la bouche en vrac et des vertèbres consolidées comme elles peuvent) également il viendra de la même asso de sauvetage.

Je cherche, déjà pour diminuer les coûts, à alimenter en traditionnel.

Seulement quoi donner aux 3 retraités?

Les deux actifs, je pense conserver les granulés. Je verrai si je trouve une bonne composition plus tard pour des chevaux qui travaillent raisonnablement (je monte sur le plat + extérieurs, mais pas tous les jours).

Donc ton expérience m'intéresse.

L'orge tu la donne entière et trempée? Je viens de parler avec mon dentiste équin et je ne crois pas acheter un aplatisseur, il m'a expliqué que c'est très onéreux.

Après le tout est de trouver de l'orge aplatie de qualité.

Bon j'en reviens à tes propos.

Que me conseillerais tu pour mes trois retraités et je suis également preneuse pour mes loulous au travail.

Nourris tu également un cheval que tu montes?

L'orge germé j'ai lu qu'il ne fallait pas trop en donner.

Les apports d'oligoéléments, quoi, combien et à quelle fréquence?

Merci d'avance et pense à changer de mains, prends les deux mains droites la prochaine fois!
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Dim 19 Fév - 2:31

Ma réponse avec mes 2 mains droites, si elles veulent bien!

Tout d'abord, je te donne la réponse qu'on m'a faite : on nourrit les chevaux avec les yeux. En résumé, tu peux prévoir tes rations selon les conseils donnés par les tableaux mis au point par des agronomes, ça peut être parfait comme ne pas convenir du tout, ça dépend prioritairement du métabolisme du cheval. Si ton cheval a une physiologie "normale", ça ira nickel. Sinon, ben il faut absolument nourrir en fonction de ce que le cheval dit.
Il est aussi difficile de nourrir un cheval qui grossit trop (fourbure) que celui qui ne prend pas.

Pour les retraités, je donnerais au minimum foin à volonté. Si on fait le calcul, c'est ce qu'il y a de moins cher (enfin, si l'herbe veut bien pousser cette année...). C'est aussi ce qu'il y a de plus naturel pour le cheval. ça l'occupe, c'est long à digérer, et pour les ulcères, ça aide beaucoup. ça aide à retaper un cheval qui a perdu beaucoup de poids (même si souvent ça ne suffit pas).

Si malgré tout tes chevaux perdent de l'état ou n'en prennent pas, là, il faut complémenter.

Donc pour ma part, orge et avoine avec un ratio 2/1 comme j'ai dit plus haut. Je fais germer parce que la valeur énergétique et vitaminée augmente (en résumé, tu as plus d'énergie dans 100g d'orge et avoine germés que dans la même quantité aplatie ou trempée). Pour ma part, je trouve ça plus intéressant de cette manière car on diminue les quantités données (et donc ça coute moins cher de nourrir ainsi car on utilise moins de grains, ce qui est intéressant pour 6 chevaux).
Si on en donne trop, on peut déclencher des diarrhées ; par contre, je ne retrouve plus les quantités, dès que je retrouve ça, je te le mets.

Si toujours les chevaux ne reprennent pas, après avoir vérifié les dents et les vermifuges, on peut tenter d'ajouter de l'huile dans la ration (isio 4 c'est pas mal), en commençant doucement, et en augmentant progressivement les doses jusqu'à 1 verre par jour. Si toujours pas de changement, véto.

Pour faire germer l'orge et l'avoir, c'est pas bien compliqué. Voici comment je fais :
1er jour : je mets à tremper la dose.
2ième jour: je mets dans une passoire après avoir bien rincé.
3ième jour: je rince.
4ième jour: je rince et je distribue. à ce stade, on voit les premières radicelles sur les grains, mais pas la plantule (la première feuille) qui indiquerait que la graine a trop avancé dans sa germination, et que l'aliment perd en qualité.
J'ai donc 3 passoires, qui tournent en permanence. C'est pas bien compliqué mais toujours plus que du grain, c'est certain. Mais franchement je pense que ça vaut le coup, quand je vois comment mes juments ont le poil beau et le crin qui poussent depuis que je les ai passées à ça.


Pour la ponette, je rajoute le même mélange non germé, c'est juste trempé. Le problème de l'orge est qu'il a une coque dure, peu digeste, ce qui fait que ça traverse le transit sans être vraiment digéré. Je n'ai pas d'aplatisseuse, comme tu le soulignes, c'est cher, et surtout, on va aplatir des doses relativement faibles pour 6 chevaux dans ton cas, donc soit tu aplatis tous les jours, ce qui est galère à faire, soit tu aplatis une quantité plus importante, mais là, la perte en vitamines est relativement rapide, ce qui fait que ton aliment perd de sa qualité nutritionnelle.
L'avoine par contre peut être donné comme ça. Je préfère mettre à tremper aussi, c'est aussi simple et plus facile à mâcher pour le cheval.

J'ai une amie qui fait carrément bouillir son orge, à petit feu (sur son poêle lol) durant un grand moment, ça peut être pas mal aussi (moins de vitamines que dans l'orge germée, et aplatie/trempée puisque la cuisson les abime mais sucres plus facilement disponibles).

Pour les quantité, donc, comme je te dis, tu nourris à l'œil. La ponette qui ne travaille pas (enfin, trèèèèèès peu) a quadruple ration par rapport à la jument qui elle, travaille quasi tous les jours. Elles ont donc la même alimentation mais avec des doses différentes.

Pour les vitamines, bien qu'il y ait probablement déjà tout dans l'orge germée, je rajoute de la levure de bière. C'est très complet et en plus naturel, si je puis dire. Sinon, j'avais commandé des vitamines et minéraux sur internet.
Là, c'est plus compliqué.... ça devient même un vrai casse tête.

En gros, selon le terrain sur lequel ton foin a poussé, selon l'aliment que tu donnes, tu peux avoir des carences. Pour bien faire, il faudrait faire analyser le foin et les grains (si pas de tableau indicatif disponible). J'ai pris le parti de pas le faire, je pense être plus en surdose que le contraire. Pour un poulain, un jeune en croissance, une poulinière en gestation ou allaitement, un cheval de sport de haut niveau, il est très important de bien équilibrer. Pour un cheval adulte en bonne santé avec une alimentation assez classique comme je fais, je pense que ça vaut pas le coup. Si jamais je sens le moindre changement de forme des juments, par contre, j'irai de suite faire une prise de sang.

Il est très important, je pense, de voir avec ton véto si ton régime alimentaire est équilibré. Tu peux à mon avis aussi voir avec ton association de protection, généralement, ils savent bien retaper les chevaux et auront de précieux conseils à te donner.
Tu dois pouvoir trouver des tableaux indicatifs sur le sites des haras nationaux. Ce sont des moyennes faites sur un grand échantillon de chevaux, ça te donne une idée globale, ensuite, tu ajustes à tes chevaux.

Si au final ça reste trop compliqué pour toi, tu peux toujours trouver un aliment de très bonne qualité. Le seul que je connaisse est la gamme de dodson et horell, j'aime pas destrier, et les autres je ne connais pas. j'ai toujours préféré équilibrer moi même mes rations (mais j'ai jamais eu de cheval à problème).

Voilà! Bon courage!

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Dim 19 Fév - 13:14

Merci de toutes tes précieuses informations.

Je vais aller voir sur le site des HN

Maintenant je réitère ma demande quant aux quantités, même si je comprends évidemment qu'il n'y a pas de données universelles : quelle quantité / jour donnes tu à ta jument qui travaille en se basant sur une mesure à grains de 2litres? je n'ai aucune indée n'ayant jamais nourri en traditionnel.

Et pour la partie que tu fais germer orge / avoine c'est 100 gramme chacun chaque jour?

Les granulés Destrier je suis comme toi. D'ailleurs quand nous sommes arrivés avec Fringant en 2005, il avait un floconné formidable qu'un véto des Bouches du Rhône avait conçu... seulement pour se le faire livrer dans le 47 avec la péremption, hors de prix.

Fringant a boudé sa ration de Destrier durant un long moment (beurk beurk beurk) vraiment sur le villeneuvois y'a pas de choix.

Depuis je vais au Temple sur Lot chez BROC aliments (ils fabriquent avec nutritionniste maison).

Fringant a beaucoup aimé la transition, mais je sais que c'est une moyenne gamme.

Je suis pour cela à la recherche d'une autre alimentation, et moins onéreuse.

Pour l'asso de sauvetage, je n'ai pas beaucoup de réponse car un des membres fondateurs a un élevage de trotteurs en Normandie et recueille certains cas que l'asso rachète.

Elle nourrit, en plus de son herbe de qualité fantastique, avec foin essentiellement + le soir avec la gamme REVERDY que je connais.

a bientôt on m'appelle au tél.

lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Dim 19 Fév - 15:44

Voici un lien très instructif sur les céréales germées par le Dr Ancelet que j'ai lu chez Zorte Berria

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Lun 20 Fév - 20:16

En volume, je fait germer 0,8L d'orge et avoine secs par jour. J'en donne 1/5 à la jument qui travaille, le reste à la ponette, qui a également 500mL d'orge/avoine trempés le matin (je donne une petite poignée à la jument pour pas avoir de "jalousie").

Donc tu vois, c'est très peu!

à côté de ça, elles ont au moins 20-25kg à elles 2 de foin par jour.

Ya des choses très intéressantes chez Ancelet (même si ya un côté gourou dont je me méfie beaucoup, donc à prendre avec avis d'un autre véto Wink)

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Lun 20 Fév - 22:37

Où je tombe à la renverse c'est que ta ponette consomme 4/5ème de la ration germée, c'est pour quelle raison?

Quant à ta réflexion sur Ancelet, c'est vrai que la vie m'a prouvée que sans vouloir faire mal, certaines personnes finissent, tellement encensés par autrui, par t'écrire la bible de la vie.... en étant convaincues qu'elles ont tout compris.

Seulement recouper, personnellement, je ne vois pas avec qui.

Depuis quelques semaines que j'interroge toutes mes connaissances équines, dentiste, ostéopathe, sites de sauvetages où je suis inscrite.... je navigue entre des informations parfaitement contradictoires ou pas très compréhensibles pour moi qui n'ai jamais eu recours à ces procédés (CMV , sauf pour Cecilio) + traditionnel.

Question vétérinaires ouh lal a, mes vétos sont parfaits à Monflanquin pour le courant, mais pas vraiment spécialisés.

Et, merci la vie, je n'ai eu à ce jour aucune maladie nécessitant d'interroger un BOP, LANGLOIS ou je ne sais qui dans la région.

Après j'ai bien rencontré rapidement GHYOROS dans le 24 pour les radios de l'ostéochondrose de mon Cecilio.

Mais il court il court et sorti des 327 euros de la consultation à domicile, je vois mal comment l'aborder par tél à ce sujet?

Vraiment, moi qui aime comprendre et approfondir, je me sens parfois à la limite de l'énervement!

Dis moi tu es dans quel coin quand tu reviens dans la région, on pourrait se voir un jour!
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Mar 21 Fév - 0:27

Ma ponette est plus âgée, elle a 15 ans, et ses dents ne fonctionnent plus très bien (dentiste prévu dans peu). La jument a 7ans, en pleine force de l'âge, et elle grossit à regarder l'herbe pousser... Je la travaille mais relativement légèrement : séances de 30min à 45 grand max 3-4 fois dans la semaine, à priori c'est pas assez pour la faire maigrir.
J'ai récupéré ma ponette de son ancienne pension ya 2 mois, elle était un peu maigre. Le papy gèrait pas très bien sa nourriture : trop grosse en été (avec les fourbures qui suivent) et trop maigre en hiver. On va voir comment je vais réguler ça.
Si je sens que la jument maigrit lorsque je vais augmenter le travail, la ration augmentera. Et probablement celle de la ponette va diminuer en même temps que l'herbe va repousser au printemps.

C'est compliqué, c'est pour ça qu'on dit qu'il faut nourrir à l'œil.

J'ai de la chance, mon papa est vétérinaire, donc il surveille tout ça. Il fait comme moi, et se base sur les tables de l'INRA.

Souvent, les gens se prennent la tête alors que c'est pas si compliqué. Comme je disais, à part vraie pathologie, poulain/poulinière ou travail sportif intense, ya pas forcément besoin de s'arracher les cheveux.

Chaque personne a ses trucs, ses manies. Si tu regardes chez les éleveurs, ça va dépendre de beaucoup de choses, et pas forcément des lois alimentaires équines... si un fournisseur a tel poduit pas trop cher, ben on va rajouter ça dans la ration et équilibrer autrement.

Je pense que tu peux te tourner vers Cévalino. Le gars a l'air vraiment sérieux, je lui ferais confiance. Il me semble qu'il fait des devis où il conseille les gens.

Tu vois, j'ai bien plus confiance en mon père qui est généraliste, pas spécialisé chevaux, mais qui sait aller chercher l'information que ce soit dans sa bilbio ou chez des collègues qu'au véto équin du coin (qui est un vrai boucher incompétent!). Donc ton véto habituel peut être de très bon conseil pour peu qu'il ait le "sens paysan" comme dirait mon père.

Sinon, tu prends simplement et bêtement les tableaux de l'INRA, tu commences avec ça, et tu ajustes en fonction de tes chevaux. Au début, ça peut être un peu galère, et à la fin, ça ira tout seul Wink

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  Emeline le Mer 22 Fév - 14:37

Bienvenue à toi aussi !

Dis donc quelle famille! ça bouge par chez toi Very Happy

Ici je donne aussi orge/avoine germées. POur les quantités ça dépend en effet de bcp de paramètres.
J'ai un entier qui va prendre 5 ans cette année et qui a tendance à plutôt maigrir que grossir.
Il a du foin à volonté (ça me semble la base si on peut le faire pour un hceval qui a tendance à perdre ou à pas être gros).
Il a également environ 1L (en matière séche) d'orge/avoine germée (2/3 orge, 1/3 avoine) + différente huiles extraites à froid (50mL par jour l'hiver) + 1L de floconné + 1 poignées de maïs pour les dents.

A bientôt peut être,
Emeline
Emeline
Emeline

Messages : 50
Date d'inscription : 26/01/2010
Age : 31
Localisation : Dordogne/Gironde entre Bergerac et Libourne

http://vivresapassion.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Mer 22 Fév - 19:12

Emeline, tu adjoins de l'huile en hiver. Seulement les fameuses CMV dont beaucoup font la recommandation du fait que les céréales sont déminéralisées, comment procèdes-tu?

Ou alors c'est ton litre de floconnés qui réalise l'apport? quelle marque utilises tu?

Il y a qq jours, sur un site Isérois, un cavalier d'endurance m'a expliqué que sa compagne et lui nourrissent essentiellement au foin et deux à trois fois par semaines ils font un apport de 400g d'orge germée. Je suis sidérée, ça remet en cause toutes mes croyances passées (n'ayant connu que les écuries de compétition ou on nourrit avec granulés ou floconnés 3 fois par jour).

Bien entendu certains chevaux ont des besoins différents, seulement ça révèle que si l'on était plus attentifs au fonctionnement atavique de nos chevaux, on ferait moins marcher le commerce du "tout préparé".

Maintenant reste le fait que la préparation du germé n'est pas trop pratique quand on a plusieurs chevaux, mais je suis décidée à mettre en pratique.

Coccina a également été d'une aide très précieuse.

Aujourd'hui j'ai enfin une piste pour du foin et de l'orge à proximité (agriculteurs). Reste à trouver l'avoine et hop!

En effet, jusqu'à présent je n'achetais pas de foin, me contentant de doubler la ration granulés en hiver.

Je m'aperçois de l'hérésie de mon fonctionnement.

A bientôt et j'espère un jour qu'on aura l'occasion de se rencontrer.

Sur un site de sauvetage national, dont je vais accueillir (achats) deux chevaux en mars, nous allons nous rencontrer en juin... les membres sont répartis dans toute la France, donc tout n'est qu'une question de vouloir + organiser, et la belle saison est proche!
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  Emeline le Mer 22 Fév - 20:01

Pour l'huile, j'achète différentes huiles (colza, tournesol, raisins, etc) extraites à froid en magazin et je rajoute 50mL dans la ration par jour l'hiver.

Le floconné c'est du twenty fibre premier.

Pour les graines germées, on dit pas plus de 500g en matière sèche par jour. C'est à peu près ce que je donne.

Je le trouve bien et pense qu'il va bientôt avoir fini sa croissance donc vais pouvoir diminuer l'hiver prochain. cheers
Emeline
Emeline

Messages : 50
Date d'inscription : 26/01/2010
Age : 31
Localisation : Dordogne/Gironde entre Bergerac et Libourne

http://vivresapassion.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Mer 22 Fév - 20:07

comme je suis une vieille dame.... tu as expliqué que tu donnes 1litre (2/3 orge + 1/3 avoine) en MS, donc 500g c'est l'équivalent de ton litre?

lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  Emeline le Mer 22 Fév - 20:14

Oui environ je ne donne pas tout à fait un litre.

Avoine entière 0,50kg=1L
Orge entière 0,62kg=1L


Emeline
Emeline

Messages : 50
Date d'inscription : 26/01/2010
Age : 31
Localisation : Dordogne/Gironde entre Bergerac et Libourne

http://vivresapassion.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Sam 25 Fév - 18:18

Je voulais encore remercier Coccina pour tous les conseils judicieux qui m'ont permis d'avancer, avant qu'Emeline ajoute sa patte.

J'ai contacté avant-hier par téléphone le Monsieur de Cévelino.... un puits de savoir, pas avare de conseils et explications sur le fonctionnement du cheval.

Grâce à lui je me sens rassérénée dans ma volonté de totalement revoir le mode d'alimentation des chevaux dès les prochains jours.

Je vais effectivement fournir un apport jour 10/12 Kg foin avec apport régulier de Cévaflore (levure de bière) + CMV dont je ne me rappelle plus le nom Céva 3 O ou E.

Après, les chevaux qui travaillent auront un petit apport d'orge + germée et les retraités / accidentés retraités je ferai également apports d'orge germée.

Ce Monsieur m'a bien expliqué que l'orge germée, les mashs etc... pour être bénéfiques pour le cheval ne doivent pas être adjoints un jour de temps en temps mais par cures d'au moins 15 jours.

Vraiment un bonheur, j'étais un peu gênée de l'avoir monopolisée très longtemps avec beaucoup de questions étrangères à son commerce, mais il est bon et beau joueur.

A bientôt!
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  coccina le Dim 26 Fév - 9:16

Je suis super contente pour toi Very Happy

Niveau prix, ça reste correct, pour les compléments?

coccina

Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  lecat le Dim 26 Fév - 20:18

Les prix je ne m'en rappelle plus (je vais éditer sa réponse pour te redonner ça exactement. Ce qui fait bondir ce sont les frais de port... comme pour tout, mais n'empêche que ça plombe drôlement!

Pour votre avis, je vous retranscris ci-après un article que l'on m'a adressé en réponse à une question dans un autre forum, qu'en pensez-vous?

Il est certes très long, cependant je l'ai totalement lu!

"(dixit) : Pour vous aider 1 peu lisez ce qui suit ( c'est long mais très intéressant )

ALIMENTATION DU CHEVAL CE QUE LES ANCIENS HOMMES À CHEVAUX ONT ÉCRIT À CE SUJET.

IL EST TRÈS DIFFICILE DE SERVIR À UN CHEVAL UNE NOURRITURE EXACTEMENT APPROPRIÉE À SES BESOINS QUOTIDIENS, CAR LE TRAVAIL QU'ON EXIGE DE LUI, DE PART SES DÉPENSES ORGANIQUES, SONT EXPOSÉES À VARIER D'UN JOUR À L'AUTRE, SOIT EN DURÉE, SOIT EN INTENSITÉ.
PAR AILLEURS, IL FAUT AUSSI PRENDRE EN CONSIDÉRATION L'ALLURE À LAQUELLE CE TRAVAIL EST EXÉCUTÉ: LE CHEVAL QUI TRAVAILLE AU TROT DÉPENSE PLUS D'ÉNERGIE QUE CELUI QUI TRAVAILLE AU PAS.
IL ARRIVE PARFOIS QUE LES CHEVAUX REÇOIVENT UNE NOURRITURE TROP ABONDANTE QUI LES PRÉDISPOSENT AUX MALADIES, CAR LE REPOS ET LES GRAISSES SONT LES DEUX PLUS GRANDS ENNEMIS DU CHEVAL, DIT UN AXIOME ARABE.

POUR NOURRIR LES ANIMAUX D'UNE FAÇON RATIONNELLE, L'ÉLEVEUR DOIT CONNAÎTRE LA COMPOSITION DES ALIMENTS ET LE RÔLE DES DIVERS ÉLÉMENTS QU'ILS RENFERMENT.
• LES PROTÉINES
• LES HYDRATES DE CARBONE
• LES GRAISSES
• LES MATIÈRES MINÉRALES
• LES VITAMINES
• L'EAU

LES PROTÉINES ELLES ONT POUR FONCTION PRIMORDIALE D'ASSURER LA FORMATION DES TISSUS CHEZ LES JEUNES ET DE RÉPARER LEUR USURE CHEZ LES ADULTES.
ELLES PRODUISENT DE L'ÉNERGIE, DE LA CHALEUR NATURELLE ET UNE PARTIE DE LA MATIÈRE GRASSE DE RÉSERVE. LES ALIMENTS RICHES EN PROTÉINE SONT:
• LES TRÈFLES, LA LUZERNE
• LES TOURTEAUX DE LIN, DE COTON ET DE SOYA
• LA FARINE DE GLUTEN
• LES DRÈCHES
• LES SONS, LES POIS, LES FÉVEROLES, LES FÈVES..ETC.

LES HYDRATES DE CARBONE (GLUCIDES) CES ÉLÉMENTS CONSTITUENT LA PRINCIPALE SOURCE DE L'ÉNERGIE ET DE LA CHALEUR NATURELLE. LES CHEVAUX DE TRAVAIL ONT SURTOUT BESOIN D'UNE NOURRITURE RICHE EN HYDRATE DE CARBONE.
LES ALIMENTS RICHES EN HYDRATE DE CARBONE:
• L'AVOINE
• L'ORGE
• LE MAIS
• LES FOINS DE GRAMINÉES (MIL ET AUTRES FOURRAGES RICHES EN AMIDON)

LES GRAISSES (LIPIDES) TOUS LES ALIMENTS RENFERMENT DE LA MATIÈRE GRASSE, MAIS CELLE-CI Y EST GÉNÉRALEMENT EN PLUS FAIBLE PROPORTION QUE LES PROTÉINES ET LES HYDRATES DE CARBONE.
LES GRAINES OLÉAGINEUSES, LES TOURTEAUX DE LIN, DE COTON ET DE SOYA EN CONTIENNENT UNE FORTE PROPORTION.

LES VITAMINES LEUR RÔLE EST DE FAVORISER L'UTILISATION DES PRINCIPES IMMÉDIAT DES ALIMENTS. LES VITAMINES SONT RÉPARTIES EN DEUX GROUPES, SELON LEUR SOLUBILITÉ.
LES VITAMINES SOLUBLES DANS L'EAU: VITAMINE C VITAMINE B1 VITAMINE B2 VITAMINE B3 VITAMINE P

VITAMINES SOLUBLES DANS LES HUILES ET LES GRAISSES
• VITAMINE A
• VITAMINE D
• VITAMINE E

LA VITAMINE C UN RÉGIME CARENCÉ EN CETTE VITAMINE, REND LES OS FRAGILES, CAUSES DES DOULEURS ARTICULAIRES. ON LA TROUVE DANS LA LUZERNE, L'HERBE, LES PRODUITS ENSILÉS, LES RACINES, LA POMME DE TERRE, LES FRUITS FRAIS, LÉGUMES VERTS (NAVET CRU, CHOU, SALADE) .
LA VITAMINE B1 CETTE VITAMINE PERMET DE CONSERVER L'ÉQUILIBRE NERVEUX. ON LA TROUVE DANS L'HERBE, LES FOINS DE BONNE QUALITÉ, LES GRAINES DE CÉRÉALES, SON ET GERME, LE MAÏS JAUNE, LES GRAINES DE LÉGUMINEUSE -- HARICOTS, FÈVES, SOJA, CAROTTES, NAVET, CHOU, JAUNE D'OEUF, LEVURE DE BIÈRE.
LA VITAMINE B2 ELLE EXCITE L'APPÉTIT, SON INSUFFISANCE PRODUIT UN RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE, TANDIS QUE SON ABSENCE PRODUIT DES DÉSORDRES GRAVES DANS L'ORGANISME; hyperglycémie, constipation, troubles digestifs, affaiblissement etc...
LES SOURCES : LES GERMES ET LES SONS DE CÉRÉALES, LE LAIT, LA CAROTTE, LA BETTERAVE, LA POMME DE TERRE.
LA VITAMINE B3 ELLE SERT À LA COMBUSTION ORGANIQUES, LES INDIVIDUS ADULTES ONT UN PLUS GRAND BESOIN DE VITAMINE B3 QUE LES JEUNES, VU QU'ILS CONSOMMENT DAVANTAGE DE GLUCIDES.LA LEVURE EN EST LA PRINCIPALE SOURCE.
LA VITAMINE P ELLE AGIT SUR LA CROISSANCE. L'EXCÈS DE MAÏS DANS LE RÉGIME ALIMENTAIRE EST LA PRINCIPALE CAUSE DE PELLAGRE. CETTE MALADIE SE MANIFESTE AINSI: FAIBLESSE, TROUBLE DIGESTIF, ULCÈRES DE LA PEAU.LA VITAMINE P SE TROUVE DANS LA LEVURE, LES GRAINES DE CÉRÉALES, LES ALIMENTS VERTS, LE LAIT.
VITAMINE A ELLE SERT À LA FORMATION DES TISSUS DU JEUNE ANIMAL, SA DÉFICIENCE ENTRAÎNE UN ARRÊT DU DÉVELOPPEMENT, DES LÉSIONS OCULAIRES, LA MAIGREUR APPARAÎT ET LA MORT SURVIENT À PLUS OU MOINS LONGUE ÉCHÉANCE.CETTE VITAMINE AUGMENTE LA RÉSISTANCE DES JEUNES.ON LA TROUVE DANS LE BEURRE, LAIT, JAUNE D'OEUF, LES CÉRÉALES, LE MAÏS JAUNE, LES HARICOTS, LES POIS, L'HERBE, LES FOURRAGES VERTS, LES FOINS DE TRÈFLES ET DE LUZERNE BIEN FAITS, LA CAROTTE, LE CHOU.
VITAMINE DELLE PRÉSIDE AU MÉTABOLISME DU CALCIUM ET DU PHOSPHORE, ET AINSI CONCOURT À LA CALCIFICATION DES DENTS ET DES OS, MAIS SON ACTION S'EXERCE SURTOUT SUR L'ACCROISSEMENT DES OS LONGS.SA DÉFICIENCE CAUSE LE RACHITISME.LA PRINCIPALE SOURCE DE LA VITAMINE D SONT L'HUILE DE CERTAINS POISSONS, LA LEVURE IRRADIÉE, LES FEUILLES VERTES DE LUZERNES ET DE TRÈFLES AINSI QUE LA CAROTTE.L'EXPOSITION DIRECTE AUX RAYONS SOLAIRES FAVORISE LA FORMATION DE CETTE VITAMINE À L'AIDE DES STÉROLS DE LA PEAU.
VITAMINE E CETTE VITAMINE FAVORISE LA FONCTION DE REPRODUCTION. LES ALIMENTS QUI EN SONT TOTALEMENT PRIVÉS CAUSENT LA STÉRILITÉ ET PROVOQUENT L'AVORTEMENT.ELLE SE TROUVE DANS LES GRAINES ENTIÈRES DE CÉRÉALES, LES GERMES DE BLÉ, DE MAÏS, LES FEUILLES VERTES DE LUZERNE, LES LÉGUMES VERTS.
LES MATIÈRES MINÉRALESLES MATIÈRES MINÉRALES DOIVENT AUSSI SE TROUVER DANS LES ALIMENTS.LA CHAUX, LE PHOSPHORE, LA POTASSE, LA MAGNÉSIE, LE SOUFFRE, L'IODE, LE FER SONT LES PLUS NÉCESSAIRE.CES ÉLÉMENTS ENTRENT PARTICULIÈREMENT DANS LA CONSTITUTION DES OS, DES DENTS ET DES LIQUIDES DU CORPS.
LE CHLORURE DE SODIUM (SEL DE TABLE) LORSQUE LES CHEVAUX N'ONT PAS À LEUR DISPOSITION DE SEL SOUS FORME DE PIERRE, ON LEUR DISTRIBUE DU SEL ORDINAIRE, À LA DOSE D'UNE À DEUX CUILLÉRÉES CHAQUE JOUR.
SULFATE DE SOUDE ( SEL DE GLAUBER) C'EST UNE BONNE PRATIQUE DE DONNER , AUX CHEVAUX SOUMIS À UN RÉGIME SEC, DU SEL DE GLAUBER DANS L'EAU À BOIRE; ON LE SERT UNE FOIS PAR SEMAINE, À LA DOSE DE 4 ONCES.
NITRATE DE POTASSE (SALPÊTRE) UNE DEMI-ONCE DE NITRATE DE POTASSE, SERVIE DE TEMPS EN TEMPS, DANS L'EAU DE BOISSON, FAVORISE LE FONCTIONNEMENT DES REINS.
IODURE DE POTASSIUM ,SOUS FORME SE SEL IODÉ, IL PRÉSIDE À L'ASSIMILATION DU CALCIUM DANS L'ORGANISME, FAVORISE UNE MEILLEURE UTILISATION DES ALIMENTS D'OÙ AUGMENTATION PLUS CONSIDÉRABLES DU POIDS DANS LE JEUNE ÂGE ET UNE ÉCONOMIE DES ALIMENTS.SERVI AUX FEMELLES EN GESTATIONS, IL ACTIVE LA SÉCRÉTION DE LA GLANDE THYROÏDE ET PRÉVIENT LES MALFORMATIONS DU FŒTUS, LE MAL DE NOMBRIL CHEZ LES NOUVEAUX-NÉS, CAUSE DE LA MORT DE BEAUCOUP DE POULAIN--- LES PARTURITIONS PRÉMATURÉES.
L'EAU ELLE FAIT PARTIE INTÉGRANTE DE TOUS LES ALIMENTS.SON RÔLE EST DE SERVIR DE VÉHICULE AUX AUTRES SUBSTANCES ET DE FACILITER LES ÉCHANGES NUTRITIFS AU SEIN DES TISSUS.
L'EAU DOIT ÊTRE PURE, FRAÎCHE, LIMPIDE, AÉRÉE, D'UNE TEMPÉRATURE VARIANT DE 48 A 60 DEGRÉ F.
L'EAU RÉCHAUFFÉE PAR LES RAYONS SOLAIRES EST MAUVAISE, CAR ELLE NE CONTIENT PLUS D'ACIDE CARBONIQUE DONT LA PROPRIÉTÉ EST DE DISSOUDRE LES DÉCHETS ORGANIQUES QUI , AUTREMENT, S'ACCUMULERAIENT DANS LES ARTICULATIONS.
LES FOURRAGES
LE FOIN EST L'ALIMENT FONDAMENTAL DU CHEVAL ; S'IL A CONSERVÉ TOUTES SES PROPRIÉTÉS NUTRITIVES, IL SUFFIT, À LUI SEUL, À L'ENTRETIEN DE L'ANIMAL AU REPOS.LE FOIN DOIT AVOIR UN ARÔME AGRÉABLE, DE COULEUR VERT TENDRE, EXEMPT DE POUSSIÈRES ET DE MOISISSURES.
LE MIL (FLÉOLE) EST LE PRINCIPAL FOIN À CHEVAL. IL EST ÉNERGÉTIQUE, FACILE À RÉCOLTER. IL EST CEPENDANT PAUVRE EN PROTÉINES... MAIS RICHE EN HYDRATE DE CARBONE
AUTRE BON GRAMINÉE: FRANC-FOIN, PÂTURIN, FÉTUQUE.
LES FOINS DE CÉRÉALES : AVOINE, ORGE, BLÉ, COUPÉES AU MOMENT DE LA FORMATION DE LEURS GRAINES, CONSTITUENT DE BONS FOURRAGES LORSQUE LA RÉCOLTE EST BIEN RÉUSSIE.

LES FOINS DE LÉGUMINEUSES
LES FOINS DE LÉGUMINEUSES NE SONT PAS TRÈS USITÉS DANS L'ALIMENTATION DU CHEVAL; ON SERT PLUTÔT DES FOINS MÉLANGÉS.
LA LUZERNE L'EMPORTE SUR LE TRÈFLE ROUGE PAR SA RICHESSE EN PRINCIPES NUTRITIFS. COUPÉE TARDIVEMENT , LA LUZERNE EST FIBREUSE ET CAUSE DES INDIGESTIONS. ON DOIT LE SERVIR AVEC LE MIL DANS UNE PROPORTION DE 1/3 DE LUZERNE POUR 2/3 DE MIL.... OU UN REPAS DE LUZERNE ET DEUX REPAS DE MIL.
AUSSI LONGTEMPS QU'ILS NE SONT PAS ASSÉCHÉS, LES FOINS ENGENDRENT BIEN DES INCONVÉNIENTS: BALLONNEMENT, INDIGESTIONS, COLIQUES,DIARRHÉE, ENGORGEMENT DES MEMBRES.
LES PAILLES
BIEN QU'ELLE NE RENFERME QUE PEU DE PRINCIPES NUTRITIFS, LA PAILLE PEUT ENTRER DANS LE RÉGIME ALIMENTAIRE DU CHEVAL AU REPOS.
LES MEILLEURES SONT CELLES D'AVOINE ET DE BLÉ.
LES CHEVAUX OISIFS NOURRIS DE PAILLE ET D'AVOINE NE SONT PAS SUJETS À LA POUSSE, COMME LA CHOSE PEUT SE PRÉSENTER AVEC LE FOIN.
LES CONCENTRÉS
L'AVOINE :
C'EST LE MIEUX ÉQUILIBRÉ DE TOUS LES GRAINS, IL EST APPÉTISSANT, SAVOUREUX ET ÉNERGÉTIQUE, MAIS PAUVRE EN ACIDE PHOSPHORIQUE ET EN CHAUX.
SI L'ON NE DONNE QU'UNE SORTE DE GRAIN AUX CHEVAUX, IL VAUT MIEUX UTILISER L'AVOINE, ALIMENT LÉGER EN RAISON DE SON ÉCALE QUI REND LA BOUILLIE ALIMENTAIRE POREUSE DANS L'ESTOMAC ET FACILITE DE LA SORTE SON MÉLANGE AVEC LE SUC GASTRIQUE, D'OÙ MEILLEURE DIGESTION.
L'AVOINE APLATIE PRÉSENTE UN INCONVÉNIENT ET UN DANGER LORSQUE LE GRAIN N'EST PAS ÉBARBÉ ET QUE L'APLATISSAGE EN EST TROP PARFAIT: LES POILS S'AGGLOMÈRENT PARFOIS EN PELOTE DANS L'INTESTIN ET CAUSENT DES COLIQUES.
BIEN QUE LE GRAIN APLATI OU CONCASSÉ SOIT PLUS DIGESTIBLE QUE LE GRAIN ENTIER, LA DÉPENSE QUE CETTE PRÉPARATION OCCASIONNE N'EST PAS JUSTIFIÉE LORSQU'IL S'AGIT DE CHEVAUX AU REPOS OU QUI FONT UN TRAVAIL LÉGER, VU QU'ILS ONT TOUT LE TEMPS VOULU POUR BIEN MASTIQUER LEUR ALIMENT.
LA GERMINATION DES GRAINS REND L'ÉCALE PERMÉABLE AUX SUCS DIGESTIFS; ELLE PROVOQUE UN COMMENCEMENT DE DIGESTION DE L'AMIDON, AINSI LES GRAINS SONT MIEUX UTILISÉS PAR L'ORGANISME.
L'AVOINE GERMÉE A AUSSI LA PROPRIÉTÉ DE COMBATTRE LE RACHITISME ET DE DÉCLENCHER LES CHALEURS.
CES PRÉPARATIONS DE L'ON FAIT SUBIR AUX GRAINS PERMETTENT DE DIMINUER LA RATION DE CONCENTRÉS DANS LA PROPORTION D'ENVIRON 40% ET D'ÉCARTER LES TROUBLES DIGESTIFS; L'AVOINE GERMÉE ET L'AVOINE SÈCHE SONT DONNÉES VOLUME POUR VOLUME.
IL IMPORTE, EN EFFET, DE NOURRIR LES CHEVAUX AUSSI ÉCONOMIQUEMENT QUE POSSIBLE ET DE RÉDUIRE AU MINIMUM LA QUANTITÉ DE GRAIN NÉCESSAIRE À LEUR ENTRETIEN.
LES GRAINS SERVIS AUX CHEVAUX NE DOIVENT PAS ÊTRE SOUMIS À L'ÉBULLITION, LE FERMENT AMYLACÉ SPÉCIAL QU'ILS RENFERMENT -- LEQUEL DIGÈRE L'AMIDON DANS L'ESTOMAC -- EN SERAIT DÉTRUIT.
L'ORGE
L'ORGE OCCUPE LE SECOND RANG PARMI LES GRAINS SERVIS AUX CHEVAUX. SON AMANDE EST PLUS DURE QUE CELLE DE L'AVOINE ET SON POURCENTAGE D'ÉCALE PLUS FAIBLE, CE QUI EN FAIT UN GRAIN PLUS DENSE. SA COMPOSITION CHIMIQUE SE RAPPROCHE DE CELLE DE L'AVOINE MAIS AVEC UN RAPPORT NUTRITIF PLUS LARGE. ELLE POSSÈDE UNE ACTION RAFRAÎCHISSANTE SUPÉRIEURE À CELLE DE L'AVOINE.
CE GRAIN PEUT ENTRER DANS LA RATION DES CHEVAUX DANS LA PROPORTION D'UN QUART DE LA RATION TOTALE DE GRAIN.
ON PEUT AUSSI LA FAIRE TREMPER OU LA SERVIR AVEC DU FOIN HACHÉ. L'AVOINE ET L'ORGE FORMENT UN BON MÉLANGE DE CONCENTRÉS POUR LES CHEVAUX QUI FONT UN TRAVAIL DUR.
LA FARINE D'ORGE SE CARACTÉRISE PAR SA GRANDE RICHESSE EN MATIÈRE HYDROCARBONÉES, ET RENFERME AUSSI BEAUCOUP DE MUCILAGE, CE QUI LA REND ADOUCISSANTE POUR LE TUBE DIGESTIF ET TRÈS RECOMMANDABLE POUR LES CHEVAUX SOUMIS À UN RÉGIME INTENSIF, POUR LES ANIMAUX MALADES, LES CONVALESCENTS; DISTRIBUÉE EN BARBOTAGE, ELLE EST ÉMOLLIENTE.
LE MAÏS
LE MAÏS EST AUSSI UN SUBSTITUT DE L'AVOINE, MAIS SON EMPLOI DEMANDE CERTAINES PRÉCAUTIONS. C'EST UN GRAIN À COEFFICIENT ÉLEVÉ DE DIGESTIBILITÉ; AUSSI EST-IL BIEN UTILISÉ PAR L'ORGANISME. ÉTANT MOINS IRRITANT QUE L'AVOINE POUR LES VOIES DIGESTIVES, IL CONVIENT PARFAITEMENT AUX CHEVAUX DIFFICILES À ENTRETENIR EN BON ÉTAT, OU POURVUS D'UN INTESTIN DÉLICAT.
LE MAÏS NE DOIT PAS ENTRER DANS LA RATION DES CHEVAUX QUI TRAVAILLENT À UNE ALLURE RAPIDE OU QUI SONT EMPLOYÉS À DES TRAVAUX LÉGERS; ON LE RÉSERVE À CEUX QUI FONT UN TRAVAIL PÉNIBLE À UNE ALLURE LENTE.
VU SA GRANDE VALEUR CALORIFIQUE, LE MAÏS NE DEVRA PAS ENTRER DANS LA COMPOSITION DES RATIONS DURANT L'ÉTÉ, LORSQUE LA PARTIE FOURRAGÈRE RENFERME DÉJÀ DES FOINS DE GRAMINÉES, ÉGALEMENT PRODUCTEUR DE CHALEUR; AUTREMENT LA RATION SERAIT TROP ÉCHAUFFANTE, LES CHEVAUX FATIGUERAIENT DAVANTAGE AU TRAVAIL ET DIMINUERAIENT DE POIDS.
LE MAÏS N'A PAS UNE GRANDE VALEUR ALIMENTAIRE POUR L'ÉTALON; DONNÉ EN EXCÈS, IL OCCASIONNE LA STÉRILITÉ.

LE BLÉ
LE BLÉ SAIN EST PEU UTILISÉ DANS L'ALIMENTATION DES ANIMAUX. LE BLÉ DOIT ÊTRE DONNÉ EN FAIBLE QUANTITÉ ET EN MÉLANGE AVEC L'AVOINE; IL EST PLUS DENSE QUE CELLE-CI ET PÈSE PRÈS DU DOUBLE: AINSI ON NE REMPLACERA PAS UNE PINTE D'AVOINE PAR UNE ÉGALE QUANTITÉ DE BLÉ.
LE BLÉ A L'INCONVÉNIENT DE RENDRE LES CHEVAUX PLÉTHORIQUES ET DE LES PRÉDISPOSER AUX CONGESTIONS CÉRÉBRALES, AUX FOURBURES, AUX ÉRUPTIONS CUTANÉES, ETC... SURTOUT S'IL EST DONNÉ À FORTE DOSE. DISTRIBUÉ EN QUANTITÉ MODÉRÉE ET EN MÉLANGE AVEC L'AVOINE, IL PRODUIT DE BONS EFFETS SUR L'ÉTAT DES CHEVAUX. LE BLÉ GERMÉ EST PLUS RICHE EN VITAMINE E QUE L'AVOINE.
LE SEIGLE
LE SEIGLE EST LE MOINS APPÉTISSANT DES GRAINS. ON LE DONNE EN MÉLANGE AVEC L'AVOINE DANS UNE PROPORTION D'UN QUART DE LA RATION. S'IL EST SERVI EN NATURE, IL N'EST PAS BIEN MÂCHÉ ET PEUT CAUSER DES COLIQUES.
L'USAGE DE CE GRAIN EST PEU CONSEILLÉ POUR LE CHEVAL. IL EST CONTRE-INDIQUÉ DANS L'ALIMENTATION DES JUMENTS EN GESTATION, CAR S'IL ÉTAIT INFECTÉ D'ERGOT, IL POURRAIT PROVOQUER L'AVORTEMENT.
LE SON
CET ALIMENT EST RAFRAÎCHISSANT ET LAXATIF, EN RAISON DES SELS DE MAGNÉSIE ET DE POTASSE QU'IL RENFERME, ET DU FAIT DE SON POUVOIR D'EXCITER MÉCANIQUEMENT LES CONTRACTIONS DES MUSCLES INTESTINAUX. LE SON NE CONVIENT PAS AUX CHEVAUX QUI FONT UN TRAVAIL DUR, CAR DONNÉ ABONDAMMENT, IL LES REND APATHIQUES, ON LE DONNE PLUTÔT À CEUX QUI TRAVAILLENT MODÉRÉMENT OU QUI SONT AU REPOS, AINSI QU'AUX JUMENTS POULINIÈRES ET AUX ÉTALONS.
POUR EN RETIRER LE MEILLEUR PROFIT, ON LE SERT EN MÉLANGE AVEC L'AVOINE APLATIE OU CONCASSÉE, OU BIEN SEUL MAIS SOIGNEUSEMENT HUMECTÉ, CE QUI LE REND PLUS LAXATIF ET PRÉVIENT SON GONFLEMENT DANS L'ESTOMAC.
GERMES DE MALT
LES GERMES D'ORGE SONT UN ALIMENTS RICHE EN MATIÈRE AZOTÉES ET MINÉRALES POSSÉDANT UN HAUT COEFFICIENT DE DIGESTIBILITÉ; ON LES EMPLOIS AVEC PROFIT DANS LES MÉLANGES DE CONCENTRÉS SERVIS AUX POULAINS.
TOURTEAU DE LIN
IL RENFERME BEAUCOUP DE MATIÈRES PROTÉIQUES ET MINÉRALE. IL FACILITE LA DIGESTION DES AUTRES ALIMENTS ET REND LES POILS LUISANTS.
ON LE SERT EN FAIBLE QUANTITÉ, SOIT UN DIXIÈME DE LA RATION DES CONCENTRÉS, AUTREMENT, LA RATION DEVIENDRAIT TROP LAXATIVE.
MÉLASSE
SA RICHESSE CONSIDÉRABLE EN SUCRE (63%) EN FAIT UNE SUBSTANCE TRÈS ÉNERGÉTIQUE, ELLE DOIT SES PROPRIÉTÉS LAXATIVES AUX SELS DE POTASSE QUI FORMENT UNE BONNE PARTIE DE SON FORT POURCENTAGE EN SELS MINÉRAUX (10%), ELLE NE DOIT ÊTRE DONNÉ QU'EN FAIBLE QUANTITÉ.
ELLE EXCITE L'APPÉTIT, ACTIVE LES SÉCRÉTIONS, FAVORISE LA DIGESTION, MAINTIENT LES ANIMAUX EN BON ÉTAT ET DONNE DU LUSTRE AU POIL.
ON LA DILUE DANS DEUX OU TROIS FOIS SON POIDS D'EAU CHAUDE ET ON EN ARROSE LES FOURRAGES, OU BIEN ENCORE, ON LA MÉLANGE AUX CONCENTRÉS.


DIRECTIVES ALIMENTAIRES
IL EXISTE UNE RÈGLE EN ALIMENTATION QUI PRESCRIT DE MÉNAGER UNE TRANSITION GRADUELLE DANS TOUT CHANGEMENT DE RÉGIME.
L'INTRODUCTION D'UN RÉGIME NOUVEAU DEMANDE UNE DIZAINE DE JOUR D'ACCOUTUMANCE. SI L'ON OPÈRE BRUSQUEMENT, ON PEUT S'ATTENDRE À VOIR APPARAÎTRE DES TROUBLES DIGESTIFS.
LES CHEVAUX DOIVENT ÊTRE ENVOYÉS AU PÂTURAGE D'UNE FAÇON RÉGULIÈRE OU PAS DU TOUT; AUTREMENT IL EN RÉSULTERAIT UN CHANGEMENT CONTINUEL DE RÉGIME PLUTÔT PRÉJUDICIABLE À LEUR SANTÉ.
L'ERREUR QUE L'ON COMMET LE PLUS SOUVENT DANS L'ALIMENTATION DU CHEVAL, CONSISTE À LUI DISTRIBUER UNE TROP FORTE RATION DE FOIN; CETTE SURABONDANCE LUI EST NUISIBLE, EN CE QU'ELLE SURMÈNE SES FONCTIONS DIGESTIVES, DIMINUE SON POUVOIR D'ABSORPTION ALIMENTAIRE ET RÉDUIT CONSÉQUEMMENT SA NUTRITION.
L'ALLURE À LAQUELLE LE CHEVAL EST UTILISÉ INFLUE SUR LA QUANTITÉ DE FOIN QU'IL DOIT RECEVOIR; IL FAUDRA À CELUI QUI TRAVAILLE AU TROT, UNE MOINDRE PORTION DE FOIN QUE CELUI QUI TRAVAILLE AU PAS.
LE TIERS DE LA RATION DE FOIN DEVRAIT ÊTRE SERVI LE MATIN, LE RESTE AU REPAS DU SOIR.
LA RATION DE CONCENTRÉS NE DOIT PAS ÊTRE LA MÊME LES JOURS DE TRAVAIL ET LES JOURS DE REPOS. QUAND LES CHEVAUX RESTENT À L'ÉCURIE, NE FÛT-CE QUE POUR UNE JOURNÉE, LA QUANTITÉ DOIT ÊTRE DIMINUÉE D'UN QUART ENVIRON; SI LE REPOS EST PROLONGÉ, ELLE LE SERA D'UN TIERS OU LA MOITIÉ ET LE SON Y ENTRERA AVANTAGEUSEMENT POUR UN TIERS DE LA RATION.
LE CHEVAL POSSÈDE UN ESTOMAC DE FAIBLE CAPACITÉ, POUR SE MAINTENIR EN BON ÉTAT, IL A BESOIN DE TROIS REPAS PAR JOUR.
LA PHYSIOLOGIE NOUS APPREND QUE LE GRAIN EST DIGÉRÉ PRINCIPALEMENT DANS L'ESTOMAC ET QUE LE FOIN L'EST SURTOUT DANS L'INTESTIN.
DONC ON DOIT SERVIR LE FOIN AVANT L'AVOINE ET NON APRÈS. LES PREMIERS ALIMENTS INGÉRÉS SONT LES PREMIERS À PÉNÉTRER DANS L'INTESTIN.
SI L'AVOINE EST DONNÉ AU DÉBUT DU REPAS, ELLE NE SUBIT QU'IMPARFAITEMENT L'ACTION DU SUC GASTRIQUE, CHASSÉ PRÉMATURÉMENT DANS L'INTESTIN PAR LE FOURRAGE.
LE CHEVAL DOIT RECEVOIR LES ALIMENTS DANS L'ORDRE SUIVANT: LE FOIN, L'EAU ET L'AVOINE.
POUR PRÉPARER UN MASH, IL SUFFIT DE METTRE LES INGRÉDIENTS DANS UN SEAU, DE LES ÉBOUILLANTER ET DE LES LAISSER MACÉRER DEUX À TROIS HEURES APRÈS AVOIR COUVERT LE RÉCIPIENT. AVANT DE SERVIR, ON AJOUTE UNE POIGNÉE DE SEL ET ON MÉLANGE LE TOUT.
ALIMENTATION DE LA JUMENT
DURANT LES 4 OU 5 PREMIERS MOIS DE LA GESTATION, IL N'Y A PAS LIEU D'APPORTER DE GRANDES MODIFICATIONS DANS LE RÉGIME ALIMENTAIRE DE LA JUMENT.
LORSQUE LA GESTATION EST AVANCÉE, ON FERA BIEN DE DIMINUER LA QUANTITÉ DE FOIN POUR NE PAS ENCOMBRER LES ORGANES DIGESTIFS ET PERMETTRE À L'UTÉRUS DE SE DILATER
À L'APPROCHE DE LA MISE BAS ON DIMINUE PEU À PEU LA QUANTITÉ DE CONCENTRÉS, CAR TROP DE CONCENTRÉ PROVOQUERAIT UNE SÉCRÉTION EXAGÉRÉE DE LAIT, SUSCEPTIBLE D'ENGENDRER DES TROUBLES DIGESTIFS AU NOUVEAU-NÉ."
lecat
lecat

Messages : 23
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 55
Localisation : 47300 Villeneuve sur Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecat du 47 et sa famille nombreuse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum